1. Accueil
  2. carpet
  3. Peut-on prévenir une intoxication par les plantes si on connaît leurs particularités ?

Peut-on prévenir une intoxication par les plantes si on connaît leurs particularités ?

Un incident domestique fréquent, c’est l’intoxication alimentaire qui ne nous épargne en période de fêtes. Et si ce malaise peut être évité grâce à une consommation modérée, l’intoxication par les plantes ne peut être prévenue faute d’ignorance. Notre article prétend d’une certaine exhaustivité à ce sujet pour que vous soyez avertis et sachiez agir d’une manière prompte et adéquate. Gros plan sur les plantes à première vue inoffensives mais en réalité, à effet mortel.

Contenu de la page

  • 1.4 Intoxication plantes chien
  • 1.5 Plantes vertes intoxication à prendre en vue
  • 1.6 Jolies fleurs dont il faut se méfier
  • Peut-on éviter l’intoxication par les plantes ?

    Liens commerciaux

    Tout aussi comme les animaux, les plantes possèdent des fonctions défensives. Dans leur lutte de survie, elles ont évolué pour produire une incroyable variété de composés chimiques appelés métabolites secondaires. Ils servent souvent à repousser les herbivores, à protéger contre les agents pathogènes et les voisins, ou à atténuer les effets des rayonnements. Il est intéressant de noter que bon nombre de ces produits chimiques collaborent avec le corps humain de manière spécifique, allant de la défaillance d’un organe et de la mort à des réactions qui inspirent l’invention de produits pharmaceutiques vitaux. Enfin, il existe une liste de plantes qui, étonnamment, affectent le cerveau et les états mentaux des humains et des animaux qui les ingèrent. Peut-on éviter l’intoxication par les plantes ? Oui, bien sûr, si hic et nunc, vous vous informez quésaco les plantes toxiques.

    Liens commerciaux

    Si vous êtes un féru du jardinage qui se respecte, et si vous avez de petits enfants et des animaux de compagnie, n’ignorez pas les risques que comporte la plantation au vrac.

    Peut-on prévenir une intoxication par les plantes si on connaît leurs particularités ?

    Lorsque vous projetez votre jardinière de plantes aromatiques dans le jardin ou planifiez en associer sur le balcon, passez au crible vos élues avant de planter. Si quand même, le mal n’a pas été prévenu et une ingestion était effectuée, sachez comment distinguer les symptômes d’une intoxication par les plantes.

    Des signes cliniques d’empoisonnement peuvent survenir après l’ingestion de 1 à 15 % de poids corporel pendant une période de 1 à 3 semaines. Les symptômes commencent par une dépression ou une inactivité, suivie d’un tremblement notable des muscles fins du nez et des jambes. La plupart des cas d’empoisonnement ont signalé de la constipation, des nausées, des vomissements, une respiration rapide et saccadée, une faiblesse musculaire progressive, une démarche raide, des ruissellements d’urine, une incapacité à se tenir debout, le coma et la mort. Ces signes sont similaires chez les bovins, les moutons et les chèvres. La maladie est souvent plus aiguë et grave chez les chevaux que chez les bovins, et les chevaux peuvent mourir d’insuffisance cardiaque après ingestion subaiguë de racine de serpent blanc et de verge d’or.

    En quête d’alternatives aux médicaments conventionnels, on recourt à la médecine traditionnelle qui décline à l’envie des centaines de potions et de tisanes à base d’herbes médicinales. Vu que les plantes deviennent de plus en plus populaires, il faut auparavant étudier à quel point elles sont délétères, c’est-à-dire, veiller au grain de leurs effets secondaires. Cependant, les plantes médicinales peuvent contribuer considérablement aux intoxications aiguës ou chroniques, en se référant aux centres antipoison qui accueillent plus de 100 000 patients exposés à une intoxication par les plantes.

    Compte tenu de la longue histoire de consommation de plantes médicinales au fil des ans dans les différentes sociétés, les gens peuvent penser à tort que les plantes médicinales sont totalement inoffensives et non toxiques. Les réglementations de prescription, de préparation et de consommation des plantes médicinales ne sont pas claires et strictes ainsi que leurs réglementations de commercialisation qui diffèrent d’un pays à l’autre.

    Les troublions poilus aiment mâcher les plantes. Et parce qu’ils adorent grimper et explorer, il est difficile de garder les plantes hors de leur portée. Si vous voulez garder des plantes dans votre maison ou si vous laissez votre chat sortir dans le jardin, vous devez être capable d’identifier avec précision les plantes et les fleurs qui sont toxiques pour les félins.

    De nombreuses plantes toxiques sont irritantes : elles provoquent une inflammation localisée de la peau, de la bouche, de l’estomac, etc. D’autres peuvent avoir un effet endommageant le fonctionnement des organes d’un chat, comme les reins ou le cœur.

    Vous serez vraiment ébahi de constater que la plupart des plantes dont vous êtes fier comme plantes exotiques d’intérieur et plantes vivaces fleuries sont détectées dans la longue liste élaborée par notre rédaction. Communes mais en même temps vénéneuses pour les chats sont :

    Bien que certaines parties de la plante puissent avoir des concentrations plus élevées du principe toxique que d’autres, ayez à l’esprit chaque particularité, car les doses toxiques peuvent varier considérablement d’une plante à l’autre. Dans certains cas, l’ingestion d’une petite quantité peut avoir des résultats dévastateurs, tandis que d’autres plantes ne sont pas fortement vénéneuses et même des qualités ingérées importantes ne provoquent pas de symptômes graves.

    Étant donné que de nombreuses plantes sont irritantes, la plupart des symptômes observés seront le résultat d’une irritation ou d’une inflammation, comme une rougeur, un gonflement ou des démangeaisons des yeux, de la peau ou de la bouche. Lorsque des parties plus profondes du tractus gastro-intestinal, comme l’estomac et les intestins, sont irritées, des vomissements et des diarrhées sont probables.

    Si le principe toxique affecte directement un organe particulier, les symptômes observés seront principalement liés à cet organe. Par exemple:

    Si vous voyez votre chat mâcher une plante et vous ne savez pas si elle est toxique, procédez comme suit avant de l’emmener chez votre vétérinaire :

    Le vétérinaire peut donner à votre chat des médicaments pour l’inciter à vomir et/ou du charbon activé pour absorber tout principe toxique pouvant se trouver dans l’intestin. Les médicaments administrés, des soins de soutien, tels que des fluides intraveineux, des médicaments antinauséeux, des analgésiques pour chats et des médicaments anti-inflammatoires seront utilisés au besoin. D’autres traitements peuvent être nécessaires en fonction de la toxine impliquée et de l’état du chat.

    Il existe un grand nombre de plantes hautement toxiques et même mortelles pour les chiens. Certaines se trouvent dans le parc du quartier, d’autres « habitent » le jardin de votre propre maison. Pour ne pas tirer le diable par la queue lors de la promenade quotidienne, il vaut mieux tenir votre chien en laisse. Si quand même vous ne voulez pas abuser de la liberté de l’animal, il faut être averti comment agir en cas d’ingestion d’une herbe vénéneuse.

    Les signes les plus courants sont les vomissements, la diarrhée, la dépression et les convulsions, tandis que dans les cas graves, peuvent survenir une insuffisance hépatique, une insuffisance rénale et des problèmes cardiovasculaires.

    L’empoisonnement chez un chien peut inclure:

    Si vous en êtes sûr, il faut d’abord vous assurer que votre chien respire et se comporte normalement.

    Le traitement, que ce soit à domicile sous les ordres d’un vétérinaire ou dans un hôpital vétérinaire, sera spécifique au poison. Une fois à l’hôpital, votre vétérinaire peut donner au chien un liquide intraveineux, rincer son estomac, lui donner du charbon activé pour absorber la toxine ou effectuer une intervention chirurgicale. Les médicaments de soutien peuvent aider les reins et le foie de votre chien à traiter le poison et à guérir.

    Ces types de végétation sont à éviter pour diverses raisons. Ne les plantez pas près de chez vous et ne les apportez pas à l’intérieur comme plantes ou fleurs coupées.

    Elles peuvent sembler assez inoffensives, mais en même temps peuvent contenir certains des poisons les plus mortels connus. De la mort de Socrate par la ciguë vénéneuse à l’ingestion accidentelle de morelle mortelle par les enfants, les plantes vénéneuses ont été responsables de décès humains à travers l’histoire. Soyez responsables et apprenez à les connaître en prévention d’incidents mortels.