1. Accueil
  2. carpet
  3. Mikedou joue, et perd la toute dernière main du PSC Macao

Mikedou joue, et perd la toute dernière main du PSC Macao

NL Hold'em Deepstack 22 000 HK$

"Je suis désolé, vraiment... Vous devez être crevés. Si vous voulez, vous pouvez partir !"

Prononcées dimanche aux alentours de cinq heures du matin, ces trois phrases offrent un bon résumé de ce sacré personnage qu'est Ludovic Riehl. Humble jusqu'à l'excès, le Top Shark était sincérement désolé de nous tenir éveillés alors que l'aube pointait déjà en cette toute dernière soirée de reportage à Macao.

C'est qu'après avoir été tenus en haleine par un duel record de dix heures et demie dans le Main Event, nous n'en avions pas tout à fait fini avec cette toute première édition du PokerStars Championship organisée en terres asiatiques. Mikedou tenait bon sa barque dans l'ultime tournoi annexe au programme. Tandis qu'à quelques mètres de là, Elliot Smith fêtait son épuisante victoire en offrant des Coronas à tous ceux qui passaient devant le resto mexicain, le floor de la salle de tournoi se vidait peu à peu de ses occupants. A la table finale comme aux alentours, le ménage était en cours : le personnel d'entretien empilait tables et chaises tandis que le français empilait les jetons au fur et à mesure des éliminations.

Mikedou a terminé son séjour comme il l'avait entamé : par une belle perf, et un deal sur la dernière ligne droite. La semaine précédente, le doyen des Top Sharks avait offert le trophée à son dernier adversaire, Vladimir Shabalin, en échange d'un deal très avantageux lui assurant une récompense proche de la première place sans avoir à jouer le heads-up. Cette fois, si les négociations furent une fois de plus couronnées de succès, les trois derniers joueurs se sont bel et bien battus pour le titre, et après la sortie du chinois Chen-An Lin en troisième place, Ludovic et le russe (encore un russe !) Vitaly Tevis se sont battus en duel pendant plus de quatre heures.

Inconsciemment ou non, le personnel du casino aura tout fait pour tenter de déloger les deux derniers joueurs du tournoi, et du festival tout court. Le premier aspirateur est arrivé aux alentours de quatre heures du matin, suivi par un second une demi-heure plus tard. Le volume sonore de la sono aura progressivement été augmenté, et nous aurons même été soumis à une infâme bouse de Coldplay, jouée plein pot peu après cinq heures. Mais les deux joueurs y tenaient, à ce titre, et aux 26,000HK$ de prix supplémentaires négociés durant le deal. La structure était très deep, mais les blindes ont progressé en même temps que la fatigue, que l'on pouvait aussi observer chez les deux derniers superviseurs encore présents : l'un d'entre eux s'est tout simplement endormi, avant de se faire sèchement rabrouer par son collègue, piqué au vif par notre hilarité apparente !

Scène irréelle d'un casino entièrement vidé de ses occupants et de son matériel, avec seulement une dernière table de poker active, et deux joueurs ne voulant pas en finir. Les retournements de situation furent nombreux : on ne vous les racontera pas ici. On se contentera, pour l'histoire, de noter que la toute dernière main du festival s'est jouée à 6h15 du matin, et que Mikedou l'a perdue : son As-9 ne s'est pas amélioré contre une paire de 2. Le PokerStars Championship Macau était officiellement terminé : il se concluait par une deuxième place de runner-up pour Ludovic Riehl, officiellement le joueur français le plus performant du festival avec trois ITM, deux finales et plus de 750,000 dollars de gains. Merci pour la nuit blanche, Mikedou !

Résultats - Deepstack 22 000 HK$
135 inscriptions - Dotation : 2,619 millions HK$

Vainqueur : Vitaly Tevis (Russie) 530 000 HK$ (après deal)
Runner-up : Ludovic Riehl (France) 428 500 HK$ (après deal)
3e : Chen-An Lin (Chine) 333 000 HK$ (après deal)
4e : Yifan Zheng (Chine) 217 000 HK$
5e : Dong Guo (Chine) 160 500 HK$
6e : Matas Cimbolas (Lithuanie) 119 000 HK$
7e : Carlos Chang (Taiwan) 88 000 HK$
8e : Alex Difelice (Canada) 65 500 HK$
9e : Michel Abecassis (France, Team Winamax) 65 500 HK$

Chen-An Lin

Mikedou joue, et perd la toute dernière main du PSC Macao