1. Accueil
  2. carpet
  3. Halte à la peau sèche: comment prendre soin de l’épiderme déshydraté

Halte à la peau sèche: comment prendre soin de l’épiderme déshydraté

L’hiver, les peaux sèches ont la vie dure! Comment prendre soin de notre épiderme fragile? Quels soins, quels ingrédients privilégier? Quelles tendances beauté adopter (ou éviter)? On vous donne les clés pour afficher un teint rayonnant et en santé.

• À lire aussi: 5 nouveautés hydratantes à ne pas manquer

«Les peaux sèches produisent moins de sébum et ne contiennent pas les lipides nécessaires pour retenir l’humidité et maintenir une barrière cutanée solide qui les aide à se protéger contre les agressions extérieures», explique Shannon Hoover, coordonnatrice Ventes et Éducation chez Clinique Canada. Comment savoir si tel est notre cas? L’experte conseille de se laver le visage avec un nettoyant doux, puis d’observer l’aspect de notre peau et la sensation laissée par ce soin au bout de 30 minutes. Si l’on ressent des tiraillements ou un certain inconfort, si notre épiderme est rugueux ou squameux, ce sont les signes typiques d’une peau sèche. «Cette dernière peut également paraître terne ou manquer d’éclat en raison de la couche de cellules mortes qui se trouve à sa surface et qui empêche la lumière de s’y refléter uniformément», renchérit-elle.

Parmi les causes principales de cette sécheresse cutanée – qui touche autant le visage que le reste du corps –, on peut montrer du doigt l’hérédité (merci, papa et maman!), les changements hormonaux, une mauvaise hygiène de vie, des vêtements trop serrés qui ont tendance à frotter, des douches et des bains trop fréquents et des gommages trop abrasifs qui agressent le film lipidique naturel de notre épiderme. La mauvaise nouvelle? Le problème a tendance à s’aggraver l’hiver, à cause des températures extérieures glaciales et de la chaleur sèche du chauffage, qui absorbe l’humidité présente dans notre épiderme!

Il est important de faire la différence entre les deux, afin de trouver une routine adaptée à nos besoins. «Les peaux sèches et les épidermes déshydratés présentent des symptômes similaires, comme les tiraillements et la desquamation. Ce qui les distingue, c’est la cause profonde de ces signes», indique Regine Berthelot, esthéticienne principale et responsable mondiale de la formation dans les spas pour Caudalie. En résumé, la déshydratation – qui touche tous les types de peau, même la peau grasse – indique un manque d’eau dans l’épiderme (c’est notamment le signe qu’on ne boit pas assez), tandis que la peau sèche est causée par un manque d’huile naturelle et une production inadéquate de sébum. Pour remédier à cette sécheresse cutanée, on adopte des soins nourrissants et hydratants, comme des crèmes riches et des huiles spécialement formulées pour ce type d’épiderme.

Halte à la peau sèche: comment prendre soin de l’épiderme déshydraté

Une tendance beauté qui affole les réseaux sociaux? Le slugging, qui nous vient tout droit de Corée du Sud et qui a été largement véhiculé par TikTok pour chouchouter les peaux sèches en un clin d’œil. Simple à copier, cette technique consiste à étaler une généreuse couche de gelée de pétrole (aussi appelée pétrolatum, soit l’unique ingrédient qui compose la Vaseline) sur notre minois avant d’aller se coucher. Pendant la nuit, cette épaisseur agit comme une barrière pour empêcher la perte d’hydratation de l’épiderme qui, au réveil, retrouve sa douceur, sa souplesse et son éclat. N’est-ce pas merveilleux? Oui et non, car même si la gelée de pétrole – couramment utilisée dans les produits de beauté – est non comédogène, son action occlusive emprisonne en même temps les bactéries à la surface de la peau, de même que les cellules mortes et les impuretés si notre visage n’a pas été parfaitement nettoyé au préalable, ce qui peut provoquer l’apparition de boutons et de points noirs. «Il s’agit d’un produit pétrochimique qui étouffe l’épiderme, précise Regine Berthelot. Or on veut plutôt le nourrir avec des ingrédients sains, comme des huiles naturelles.» En bref, les solutions les plus rapides pour venir à bout de notre sécheresse cutanée ne sont pas forcément les meilleures!

Du côté des célébrités, la douche semble avoir mauvaise presse depuis quelque temps. De ses propres aveux, Mila Kunis ne se lave pas tous les jours, tout comme Jake Gyllenhaal, qui a révélé à l’édition américaine du magazine Vanity Fair que cette privation était «très utile pour l’entretien de la peau, puisque nous nous nettoyons naturellement». Alors, faut-il éviter la salle de bains au quotidien pour protéger notre épiderme? D’un côté, l’eau trop calcaire, une exfoliation trop fréquente ou des soins peu adaptés favorisent de fait la sécheresse cutanée. De l’autre, on souhaite éliminer les cellules mortes et les impuretés accumulées pendant la journée, car elles mettent à mal notre teint déjà terne.

Plutôt que de bannir la douche (qui est, après tout, un moment de relaxation privilégié), Lauren Ireland, cofondatrice de la marque Summer Fridays, conseille d’éviter l’eau brûlante – qui a tendance à irriter l’épiderme et à le rendre encore plus sec – et d’utiliser un nettoyant doux pour le visage et pour le corps, un produit qui n’assèche pas la peau. «Et, surtout, on l’hydrate directement à la sortie du bain», souligne l’experte, qui recommande d’appliquer nos lotions et nos baumes lorsqu’elle est encore un peu humide, ce qui facilite leur absorption.

Appliquer nos soins sur une peau humide, c’est aussi le principe derrière la tendance dite du moisture sandwich (ou sandwich hydratant). Inspirée d’une technique sud-coréenne, la méthode consiste à mouiller la peau de notre visage en utilisant une lotion, une brume ou l’eau du robinet tout simplement, puis à appliquer directement sur l’épiderme humide une crème légère ou un sérum qui sera ainsi plus facilement absorbé. Pour finir, on mise sur une crème plus riche ou une huile qui va sceller l’hydratation. «Appliquer les produits dans l’ordre, de la texture la plus légère à la plus épaisse, a toujours été une bonne règle à suivre, assure Shannon Hoover. Cela dit, le plus important est de trouver des soins adaptés à notre type de peau.»

Il ne s’agit pas ici de la tendance qui emballe la Silicon Valley, qui consiste à avaler une faible quantité de substances psychédéliques pour profiter de leurs effets secondaires à petites doses. Dans l’univers de la beauté, le microdosage consiste plutôt à se tourner vers des soins contenant un faible pourcentage d’ingrédients actifs – entre 0,1 et 0,3 % –, afin de pouvoir les utiliser sans risque au quotidien et, surtout, d’éviter les réactions cutanées, comme la sécheresse, les rougeurs, la desquamation, les démangeaisons et l’apparition de boutons. En préférant une dose moins concentrée de produits ayant tendance à être irritants (comme le rétinol, la vitamine C, l’acide glycolique ou l’acide salicylique), la peau – même sensible – pourra mieux les tolérer. Comme le dit Shannon Hoover, «il faut éviter de surutiliser un produit ou d’abuser d’un traitement qui pourrait potentiellement aggraver nos problèmes cutanés».

«L’acide hyaluronique est le meilleur ami des peaux sèches, indique Shannon Hoover. Il attire l’eau de l’environnement et la lie à la peau, l’aidant ainsi à rester hydratée et rebondie pendant de longues périodes.» Si cet ingrédient actif a trouvé une place de choix dans notre trousse beauté. Il partage désormais la vedette avec un autre élément clé: les céramides, ces acides gras qui gagnent désormais en popularité pour protéger et réparer les peaux sèches! «Les scientifiques affirment qu’ils constituent environ 50 % de la couche externe de notre épiderme et qu’ils ont un grand potentiel pour aider à retenir l’hydratation», révèle Lauren Ireland.

Présents naturellement dans la peau, ces acides gras assurent son hydratation à long terme tout en renforçant la barrière cutanée contre les agressions extérieures, comme la pollution. Cependant, l’air sec, l’eau trop chaude ou encore le froid de l’hiver mettent à mal nos réserves naturelles de céramides, ce qui peut être à l’origine de la sécheresse cutanée, des rougeurs et des irritations. Heureusement, il suffit d’incorporer dans notre routine beauté des soins riches en céramides, qui combleront notre manque tout comme on le fait déjà avec l’acide hyaluronique. C’est facile comme tout!

sAbonnez-vous à notre infolettre ! Maquillage

Ce baume à moins de 10$ remplace un produit Dior

parSandrine Vincent
Mode

Ces bijoux sexy sont adoptés par les célébrités

parSandrine Vincent
TikTok

Cette sosie de Mariah Carey est bluffante

parSandrine Vincent
Tendances Printemps-Été

Voici les tendances beauté printemps-été de 2022

parAndréa Sirhan Daneauetadapté pour le web par Sandrine Vincent
Mode

5 créateurs de bijoux canadiens à découvrir

parÉrika Tremblay
Beauté

Comment avoir des taches de rousseur

parSandrine Vincent
Soins

5 nouveautés hydratantes à ne pas manquer

parSandrine Vincent
Beauté

Le rouge à lèvres parfait selon TikTok

parSandrine Vincent
Soldes

BKIND solde tous ses vernis à seulement 10$

parSandrine Vincent
Soins et maquillage

35 compagnies beauté québécoises à encourager

parSandrine Vincent
Célébrités

6 stars qui auraient eu recours à la chirurgie

par Andréa Sirhan Daneau
Fitness

Les essentiels pour un gym à la maison

parSandrine Vincent
Beauté

Les 8 meilleures crèmes pour le contour des yeux

parSandrine Vincent
Beauté

5 produits de pharmacie que les vedettes adorent

parSandrine Vincent
Tendance

Voici le jean officiel de 2022

parSandrine Vincent
Mode

Le créateur Thierry Mugler s'éteint à 73 ans

Top beauté

Les meilleurs masques de nuit

parSandrine Vincent
Clin d'œil

Découvrez Alicia Moffet sur notre couverture

parClin d'oeil
Psychologie

7 petits gestes pour briser la déprime

parMarika Simard
Parfums

Les parfums des boutiques Jacob sont de retour

parSandrine Vincent