1. Accueil
  2. carpet
  3. Quand et comment tailler l’hortensia pour l’empêcher de devenir ligneux et congestionné ?

Quand et comment tailler l’hortensia pour l’empêcher de devenir ligneux et congestionné ?

Ce n’est pas une tendance éphémère l’hortensia en pot en tant que plante d’extérieur. Pour le rendre vigoureux et pour que ses boules de fleurs multicolores resplendissent, il faut tailler en période propice. Est-ce au printemps comme le rosier ou avec la lune comme les arbres fruitiers, tailler hortensia peut s’avérer un moment crucial pour le développement de cet arbustif. Suivez nos conseils sur le taillage de ce roi parmi les fleurs au jardin !

Contenu de la page

Quand tailler l’hortensia ? – il faut avoir le vent de cette activité vitale

Liens commerciaux

À l’exception des hortensias grimpants qu’on taille en été après la floraison, la plupart de ces arbustifs sont coupés au printemps. Pour que la mission soit réussie, on laisse leurs capitules pendant l’hiver pour protéger les bourgeons en dessous.

Tailler hortensia signifie l’empêcher de devenir ligneux et congestionné. De plus, l’éclaircissement canalise l’énergie des plantes pour produire une forte croissance et de grandes fleurs. Comme la taille raréfie le branchage et par suite, la tige principale se dénude, paillez la plante avec du fumier bien décomposé ou du compost.

Liens commerciaux

Si tailler un olivier et n’importe quel arbre fruitier impacte sur la fructification, le taillage du hortensia est pour décharger la plante et faire véhiculer la sève vers toutes les tiges.

Ayez en vue que la manière de tailler hortensia dépend du type de la plante : certains fleurissent sur du vieux bois et d’autres sur du neuf. Donc, une taille incorrecte affectera la floraison.

Quand et comment tailler l’hortensia pour l’empêcher de devenir ligneux et congestionné ?

Ces quatre types : hortensia macrophylla, hortensia aspera, hortensia serrata et hortensia quercifolia doivent être légèrement taillés en coupant les vieux capitules à une paire de bourgeons en dessous.

Quant à l’hortensia paniculata et l’hortensia aborescens, n’ayez pas peur de tailler plus durement.

Si vous n’êtes pas sûr du type d’hortensia que vous avez, il est préférable de le couper et d’observer comment il pousse. Si vous remarquez qu’il produit des fleurs sur la croissance de cette année, vous pouvez le tailler plus fort l’année prochaine.

Les hortensias « tête de serpillère » /macrophylla/ et « bonnet de dentelle » /serrata/ fleurissent sur la croissance des années précédentes. Eux deux, ils font exception à la règle selon laquelle les arbustes qui produisent leurs fleurs sur la croissance de la saison précédente doivent être taillés après la floraison. Se référant à la structure des tiges d’hortensia, il est préférable de remettre la taille au printemps. En effet, les tiges ressemblent à du liège plutôt qu’à du bois et retiennent suffisamment d’humidité à l’intérieur pendant l’hiver pour que cela gèle par temps glacial. S’ils sont taillés en automne, après la floraison, les bourgeons peuvent geler et périr.

Encore un conseil pertinent ! Laissez les vieilles fleurs sur la plante pendant l’hiver, jusqu’à ce que les pires gelées soient passées. Cela protégera les tiges et leurs nouveaux bourgeons. Une fois que la sève commence à monter au printemps, ces pousses s’ouvriront et beaucoup devraient continuer à fleurir l’année suivante.

Avril venu, enlevez les vieux capitules juste au-dessus d’une paire de bourgeons. Ils peuvent être facilement renversés, alors coupez soigneusement en utilisant les pointes de votre sécateur. Si la plante a de nombreuses tiges, coupez en biais entre les bourgeons pour en retirer un de la paire. Cela dirigera la croissance vers une pousse plutôt que vers deux, empêchant la plante de se congestionner.

Coupez toutes les tiges fines et faibles autour de la base de la plante et retirez une ou deux des plus grandes et des plus anciennes du plus bas possible pour favoriser de nouvelles pousses à partir de la base. Celles-ci pousseront au cours des prochaines années et porteront des fleurs à l’avenir.

Si vous avez une plante plus vigoureuse, avec plus de tiges, coupez-en quelques-unes jusqu’à la base.

Il est très important de désinfecter les lames du sécateur pour ne pas transmettre des parasites et des maladies.

Les hortensias grimpants ne doivent être taillés qu’après leur floraison, en été. Taillez légèrement l’hortensia petiolaris, car la plupart des bourgeons floraux sont produits au sommet de la plante. Coupez les pousses fleuries à une paire de nouveaux bourgeons.

Aspera, serrata et quercifolia sont légèrement taillés au printemps.Il suffit d’enlever les vieilles têtes de fleurs et les vieilles tiges croisées ou longues de la même manière que les « têtes de serpillère » et les « bonnets de dentelle ».

Les variétés paniculata et aborescens produisent des fleurs sur du bois neuf, ce qui signifie que vous pouvez les tailler plus fort sans perdre les fleurs de cette année. La taille n’est pas essentielle, mais si elle n’est pas effectuée, la plante grandira, long avec toutes les fleurs au sommet.

Si vous coupez au début du printemps, en élaguant la croissance de l’année dernière formez un cadre sain qui mesure entre 30 cm et 60 cm de haut. Taillez juste au-dessus d’une paire de bourgeons sains sur chaque tige. Coupez les bourgeons sains les plus bas pour les grandes fleurs ou moins durs pour un aspect naturel ou une plante plus haute.

Originaire de l’Asie orientale et de l’Amérique du Sud, l’hortensia connaît environ 73 espèces rivalisant en forme, couleurs et période de floraison.

Au Japon, l’hortensia est une des fleurs traditionnelles du pays. Après la catastrophe nucléaire à Fukushima, la fleur est devenue le symbole de l’espoir et les opposants de l’énergie nucléaire l’ont adoptée pour leur mouvement. En s’épanouissant entre la mi-juin et mi-juillet, l’hortensia précède la saison des pluies sombres.