1. Accueil
  2. curtain
  3. Conseils pratiques: Les 7 choses que tout le monde oublie lors du grand nettoyage de printemps

Conseils pratiques: Les 7 choses que tout le monde oublie lors du grand nettoyage de printemps

Vous avez pensé à laver les vitres et les séparateurs de tiroirs. Mais on parie que vous en avez oublié d’autres choses.

par
Meret Steiger

Il existe différentes théories concernant l’origine du grand nettoyage de printemps. L’une d’elles veut que cette tradition vienne des Romains, qui nettoyaient de fond en comble leurs habitats avant l’arrivée du printemps. C’est d’ailleurs du verbe latin «februare» signifiant «purifier» que provient le terme de «februa», nom donné à la grande fête de la purification.

Aujourd’hui, nous ne faisons plus le ménage du printemps en février et il ne s’agit plus de se débarrasser de la suie de l’hiver, mais la coutume reste toutefois très répandue. Selon certains sondages, près de 80% des Suisses déclarent faire les à-fonds au printemps.

Ce n’est pas qu’une question de propreté. Des facteurs psychologiques entrent également en ligne de compte. Car nous voulons ainsi tirer un trait sur la grisaille de l’hiver et nettoyer contribue à laisser ce qui est ancien derrière soi. En outre, faire le rangement et le tri a un effet apaisant sur la plupart des gens et permet de se sentir beaucoup plus léger par la suite.

Conseils pratiques: Les 7 choses que tout le monde oublie lors du grand nettoyage de printemps

Que vous ayez déjà fait votre ménage du printemps ou que vous ayez prévu de le faire dans les jours à venir, on parie que vous avez oublié quelque chose. Voici une compilation des sept choses qui ont tendance à passer à la trappe.

Vous nettoyez bien évidemment les fenêtres et sans doute aussi les cadres de fenêtres. C’est super, parce que ça permet à nouveau de bien voir à l’extérieur. Mais savez-vous ce que vous avez probablement oublié? Vos stores et vos rideaux! Les stores sont constamment exposés aux intempéries et sont généralement couverts de pollen, surtout au printemps. Prenez le temps de bien essuyer chaque lamelle.

Vos rideaux retiennent aussi pas mal de choses: non seulement la poussière, mais aussi les pollens qui viennent de l’extérieur et les odeurs de votre logement. C’est pourquoi il faut laver ses rideaux. S’ils sont blancs et recouverts d’un voile gris, vous pouvez ajouter un peu de bicarbonate de soude dans le cycle de lavage. Pour les faire sécher, il suffit de les accrocher directement à la sortie du lave-linge. Cela évitera la formation de faux plis.

Vous lavez (espérons-le) régulièrement votre literie et aérez aussi de temps en temps les couvertures et les oreillers? C’est très bien! Mais ce que l’on oublie souvent, c’est le matelas lui-même, dans lequel il peut y avoir jusqu’à 1,5 million d’acariens et ce, même quand on respecte des règles d’hygiène strictes. Passer l’aspirateur dessus ne peut donc pas faire de mal et vous devriez laver les éventuelles housses selon les instructions du fabricant.

Évitez l’excès d’humidité généré notamment par les nettoyeurs à vapeur, qui empêche au matelas de sécher correctement et entraîne la formation de moisissures et d’odeurs désagréables. Pour nettoyer votre matelas, vous pouvez le saupoudrer de bicarbonate de soude que vous laisserez agir pendant quelques heures avant de passer l’aspirateur. Aseptisant et antifongique, le bicarbonate de soude neutralise les bactéries et les mauvaises odeurs.

La télécommande est sans doute l’un des objets les plus sales de la maison. Rien d’étonnant à cela sachant qu’elle est sans cesse manipulée, souvent avec des doigts sales, et par plusieurs personnes. Beurk! C’est pourquoi il convient de nettoyer la télécommande avec un mélange d’eau et de vinaigre blanc. Cela vous permettra d’enlever le plus gros de la saleté à l’aide d’un chiffon. Pour les endroits plus difficiles d’accès entre les boutons, vous pourrez utiliser des cotons-tiges.

On a tendance à oublier ces deux appareils, justement parce qu’on les utilise pour laver. Peluches, restes de nourriture, cheveux et saletés s’y accumulent. Si on ne retire pas de temps en temps ces résidus, cela peut boucher le tuyau d’évacuation et entraver le bon fonctionnement de l’appareil. Les modèles plus récents sont souvent équipés d’un cycle de lavage autonettoyant, mais pour les appareils plus anciens, il convient de se conformer aux instructions du fabricant. Attention: souvent considéré comme une astuce pratique, le vinaigre risque, à la longue, d’endommager les tuyaux de la machine.

Le problème est ici similaire à celui de la télécommande: nous touchons constamment aussi bien les interrupteurs que les poignées de portes, la plupart du temps avec des mains sales. Au moins, leur nettoyage est simple et rapide: il suffit d’un mélange d’eau et de vinaigre pour éliminer les germes.

Non, il ne suffit pas d’arroser vos plantes juste avant qu’elles ne périssent et de les ignorer le reste du temps. C’est par les feuilles que les plantes respirent et absorbent la lumière: plus celles-ci sont poussiéreuses, plus ce processus devient difficile. Essuyer les feuilles de vos plantes vertes à l’aide d’un chiffon humide est un peu comme une douche rafraîchissante pour vous. Pour éliminer non seulement la poussière, mais également d’éventuels parasites, il faut absolument essuyer la face inférieure des feuilles, à l’exception des plantes dont les feuilles sont velues ou cireuses.

Vous n’avez peut-être pas oublié, mais rechignez simplement de le faire parce que c’est fastidieux. Et pour cause, les anciens radiateurs sont particulièrement difficiles à nettoyer, parce que l’accès entre les rainures est difficile. Voici une petite astuce: posez un chiffon humide au sol et soufflez d’en haut dans les rainures à l’aide d’un sèche-cheveux. Ainsi, une grande partie de la poussière se déposera sur le chiffon humide et y restera accrochée.