1. Accueil
  2. curtain
  3. Guerre en Ukraine: à Belgrade, les exilés de Poutine sont accueillis sans visa et sans ostracisme

Guerre en Ukraine: à Belgrade, les exilés de Poutine sont accueillis sans visa et sans ostracisme

REPORTAGE - Les Russes dissidents réfugiés à Belgrade observent impuissants le soutien de certains Serbes au régime de Vladimir Poutine.

Belgrade

À découvrir

«Le 24 février au matin, nous étions bouleversés de voir les images de l’invasion russe sur les réseaux sociaux. Notre réaction a été de partir. Vite, avant qu’un nouveau rideau de fer ne tombe. Nous avons des collègues ukrainiens, des amis ; pour nous, c’est impossible de s’associer à cette agression impitoyable», témoigne Elena Leuchenko, trentenaire, assise sur un banc au soleil du parc de Zemun, dans la banlieue de Belgrade, pendant que son époux, Alekseï, surveille leurs enfants de 2 et 4 ans, Tamara et Petar. Chef de projet dans l’informatique, elle télétravaille pour une start-up avec des Ukrainiens. Son mari, ingénieur chimiste, a dû démissionner de son poste à Naberejnye Tchelny, en Tatarstan.

Guerre en Ukraine: à Belgrade, les exilés de Poutine sont accueillis sans visa et sans ostracisme

Des milliers de Russes ont ainsi fui le régime de Vladimir Poutine ces dernières semaines et atterri à Belgrade. Car la Serbie n’exige pas de visa et les vols directs avec Moscou sont maintenus, malgré les pressions de l’Union européenne pour les suspendre et s’aligner sur le régime…

Cet article est réservé aux abonnés.Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

J'EN PROFITE

Déjà abonné ?Connectez-vous