1. Accueil
  2. sofa
  3. L'hôtel The Norman à Tel Aviv, l'avis d'expert du Figaro

L'hôtel The Norman à Tel Aviv, l'avis d'expert du Figaro

The Norman Tel Aviv

Catégorie :5 étoilesLieu :Israël,Tel-AvivNachmani St 23, Tel Aviv-Yafo, Israël Prix :à partir de 757 € / nuit - base chambre double

L'avis du Figaro

8/10Depuis son ouverture en 2014, il est l'un des établissements hôteliers incontournables à Tel Aviv. Ses deux bâtiments restaurés (bientôt trois), jaune pâle et bleu layette, sont reliés par un jardin d'agrumes et une terrasse : une oasis de verdure dans le chaos de cette ville toujours en travaux, il évoque le sud de la France et le vieux Hollywood, clin d'œil au nom de l'hôtel, baptisé par le propriétaire en l'honneur de Norman Lourie, son défunt père. Activiste et cinéaste primé, il était connu pour avoir ouvert le premier hôtel de luxe d'Israël, Dolphin House, en 1950, et accueilli des présidents américains et personnalités d'Hollywood (Danny Kaye et Douglas Kirk) en résidence d'été. The Norman a cultivé cet héritage pour devenir un boutique hôtel dans le pur style londonien, confortable et confidentiel.

La situation

10/10Entouré de bâtiments de style Bauhaus, The Norman est situé au cœur d'un quartier chic où se mêlent cafés et restaurants huppés, galeries d'art et boutiques de créateurs. Dans une jolie rue latérale au boulevard Rothschild, principale artère de la Ville Blanche, à dix minutes à pied du quartier branché de Neve Tzedek et du populaire marché du Carmel et à une vingtaine de minutes de la plage la plus proche, The Norman est idéalement situé pour une visite de Tel Aviv.

The Norman, 23-25 Nachmani Street, Tel Aviv 6579441. Tél. : 00 972 3 543 5555.



» LIRE AUSSI - 48 heures à Tel Aviv, la « ville blanche » qui ne dort jamais

La déco

8/10Signés par le décorateur anglais David d'Almada, les espaces communs de l'hôtel sont une rencontre entre le style mid-century et un design contemporain. Les meubles ont été dessinés sur-mesure en suivent une audacieuse palette de couleur, du canapé sarcelle au fauteuil orange brûlé. Sous les ventilateurs à pales, une éminente collection d'art moderne israélien, curée en partenariat avec des galeries voisines, orne les murs du lieu. On regrette malgré tout le fait de se sentir davantage à Londres qu'à Tel Aviv.

Les chambres

8/10L'hôtel compte 50 chambres et suites, décorées dans un camaïeu de beige, de taupe et de terracotta. De la Deluxe située dans l'aile historique (27m2) à la Penthouse Deluxe Suite (250 m2), dotée d'un spacieux espace de réception et d'une terrasse de 40 m2, toutes bénéficient d'une importante hauteur sous plafond et de grandes fenêtres laissant entrer la lumière. On regrette toutefois une vue peu engageante sur les bâtiments d'en face et le manque d'isolation de certaines chambres donnant sur la rue animée (à l'instar de la nôtre, la 205). Les salles de bains, avec leur sol en carrelage de céramique, sont spacieuses et équipées de douches à l'italienne ou de baignoires sur pied. Les équipements sont de qualité : lit en tissu Frette, minibar haut de gamme, radio Tivoli Bluetooth, iPad pour contrôler la lumière et bouquet de fleurs fraîches.

The Norman Tel Aviv en images

Accéder au diaporama (7)

Le service et les équipements

7/10Familles, hommes d’affaires et touristes de passage se rencontrent dans cet hôtel d'habitué, où règne une ambiance de club privé. Si le personnel à la réception est à la hauteur d'un hôtel de ce standing, celui du petit déjeuner aurait pu être un peu plus avenant. Côté équipement, le point fort du Norman réside dans sa piscine à débordement sur le toit et son bar attenant, offrant une vue panoramique sur le paysage urbain. Impossible d'y accéder lors de notre visite, le rooftop étant en rénovation complète... Faute de faire des longueurs, la salle de sport est largement équipée et complétée par des cours de yoga en plein air sur simple demande.

À table et au bar

8/10La journée commence ici par un gargantuesque petit déjeuner servi au rez-de-chaussée dans le restaurant Alena, nommé en hommage à la maman du propriétaire. Un somptueux buffet de salades, poissons fumés et spécialités locales est agrémenté d'un menu à la carte avec shakshuka, œufs sous toutes leurs formes et French Toast incomparable. Pour le déjeuner et le dîner, le chef Barak Aharoni propose des plats méditerranéens (chou-fleur au jasmin, linguine au poulpe grillé, ragoût d'agneau du Moyen-Orient…), avec une sélection de Shira Tsiddon, vainqueur de la meilleure carte des vins d’Israël en 2017. Au Library Bar, cœur social du Norman, on se rencontre autour de cocktails souvent herbacés, préparés par des barmans intuitifs.

Le rapport qualité / prix

7/10Avec une nuitée débutant à 757 € pour une chambre double classique (27 m2) et des suites (65 m2) à partir de 1266 €, The Norman se positionne comme l’un des établissements les plus chers de la Ville Blanche. Un tarif pas toujours justifié compte tenu des équipements manquants.

L'hôtel The Norman à Tel Aviv, l'avis d'expert du Figaro