1. Accueil
  2. sofa
  3. Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne l'invasion de l'Ukraine par la Russie

L 'essentiel

00:23

C’est la fin de ce direct sur la crise en Ukraine. Merci de l’avoir suivi. Retrouvez de nouvelles informations sur la situation à l’Est de l’Europe dès 6 heures ce samedi sur Le Parisien.

00:12

Zelensky remercie la France, après un nouvel appel avec Emmanuel Macron.

« Je raccroche d'avec Emmanuel Macron. Je dois dire que c'est un véritable ami de l'Ukraine. La France est avec nous dans les moments les plus difficiles. La déconnexion de SWIFT et l'introduction de sanctions personnelles contre Poutine et la fourniture d'armes de défense ont été soutenues. Merci la France », écrit le Président ukrainien sur Twitter.

00:04

La France va déployer 500 militaires en Roumanie, annonce l'état-major.

La France va déployer 500 militaires en Roumanie au sein de l'Otan à la suite de l'invasion de l'Ukraine voisine par la Russie, a annoncé vendredi soir le chef d'état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhard.

« L'Otan a décidé de renforcer sa présence, d'envoyer un signe très clair de solidarité stratégique, de positionner des forces en Roumanie », a déclaré le général Burkhard dans une interview à Radio France Internationale et France 24.

La France « s'est portée volontaire (...) pour assurer le rôle de nation cadre, c'est-à-dire de pays leader, pour déployer un bataillon en Roumanie prochainement », a-t-il ajouté.

23:54

La Russie utilise son veto à l'ONU lors d'une résolution déplorant son « agression » de l'Ukraine.

La Russie a mis vendredi comme attendu son veto, lors d'un vote au Conseil de sécurité de l'ONU, à une résolution co-écrite par les Etats-Unis et l'Albanie déplorant dans « les termes les plus forts » son « agression contre l'Ukraine » et lui réclamant de retirer « immédiatement » ses troupes de ce pays.

Sur les 15 membres du Conseil, 11 pays ont voté en faveur du texte, trois se sont abstenus: Chine, Inde et Emirats arabes unis.

23:49

Guerre en Ukraine : «Nous avons besoin de beaucoup plus de soutien», l’appel à l’aide de Kiev

Combien de temps tiendront encore la capitale ukrainienne, et son président, Volodymyr Zelensky ? Au lendemain de l’attaque militaire déclenchée par Vladimir Poutine, Kiev organise la résistance face aux troupes russes. Notre reportage dans une ville assiégée.

23:45

Fitch dégrade la note de la dette de l'Ukraine après l'invasion russe.

L'agence de notation Fitch a dégradé d'un cran vendredi la note de la dette à long terme de l'Ukraine, sans donner de perspective, faisant état d'un risque de non-remboursement de la dette après l'invasion russe.

« L'invasion militaire par la Russie a entraîné des risques accrus pour les finances extérieures et publiques de l'Ukraine, la stabilité financière et la stabilité politique », souligne Fitch dans un communiqué, évoquant également « l'incertitude quant à l'étendue des objectifs ultimes de la Russie, la durée, l'étendue et l'intensité du conflit, et ses conséquences ».

23:37

Les Russes vont « essayer de s'emparer » de Kiev cette nuit, annonce Zelensky.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé samedi que l'armée russe allait tenter d'attaquer et de s'emparer de Kiev dans la nuit, au moment où des combats se poursuivent dans la capitale.

Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne l'invasion de l'Ukraine par la Russie

« Nous ne pouvons pas perdre la capitale. Je m'adresse à nos défenseurs, hommes et femmes de tous les fronts : cette nuit, l'ennemi va utiliser toutes ses forces pour briser nos défenses de la façon la plus vile, dure et inhumaine. Cette nuit, ils vont tenter de s'emparer » de Kiev, a-t-il affirmé dans une adresse vidéo publiée sur le site de la présidence.

23:23

Le GIGN pour protéger l'ambassade de France en Ukraine.

« Nous sommes sous la protection du GIGN », a indiqué ce vendredi, sur franceinfo, Etienne de Poncins, l'ambassadeur de France en Ukraine. « Nous avons identifié 700 Français qui sont en Ukraine, en majorité à Kiev », a ajouté l'ambassadeur.

Il recommande aux Français de « rester chez eux dans la mesure du possible » et de « ne pas se lancer sur les routes avec le danger sécuritaire qui peut se poser ».

23:10

Washington « continue à discuter » avec l'Inde de sa position face à l'invasion de l'Ukraine.

« Nous continuons à discuter avec les Indiens », alors que New Delhi n'a pas jusqu'ici condamné clairement l'invasion russe de l'Ukraine, a indiqué vendredi la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki.

Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est entretenu jeudi au téléphone avec le président russe Vladimir Poutine et a appelé à un « arrêt immédiat de la violence » mais sans condamner fermement l'invasion.

22:48

Le Canada va sanctionner à son tour Poutine et Lavrov, annonce Justin Trudeau.

Une mesure déjà annoncée par les Etats-Unis et l'Union européenne. Le Premier ministre du Canada a aussi « appuyer fortement » pour le retrait de la Russie du système bancaire Swift. Le Canada va aussi sanctionner la Biélorussie « qui a facilité cette invasion ».

22:39

L'Ukraine a demandé au FMI une aide financière d'urgence.

L'Ukraine a demandé une aide financière d'urgence au Fonds monétaire international, a indiqué vendredi dans un communiqué la directrice générale de l'institution, Kristalina Georgieva, à l'issue d'une réunion avec le conseil d'administration.

« Nous explorons toutes les options pour un soutien financier supplémentaire », y compris dans le cadre du programme d'aide de 2,2 milliards de dollars qui devait être déployé d'ici le mois de juin.

22:17

La Russie estime que les relations avec les Occidentaux sont proches du «point de non-retour ».

«Le fait est que nous sommes proches de là où commence le point de non-retour », a déclaré Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe, à la télévision.

22:14

Le Royaume-Uni interdit son espace aérien aux avions privés russes .

Le secrétaire britannique aux Transports Grant Shapps a annoncé vendredi soir une interdiction avec effet immédiat de l'espace aérien du Royaume-Uni aux avions privés russes.

« J'ai renforcé notre interdiction au Royaume-Uni, afin qu'aucun avion privé russe ne puisse traverser l'espace aérien britannique ou se poser (en Grande-Bretagne), avec effet immédiat », a-t-il expliqué sur Twitter.

21:53

Les sanctions contre Poutine et Lavrov sont un signe de « l'impuissance » des Occidentaux, juge la Russie.

21:49

Washington compte à son tour sanctionner Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov, annonce la Maison Blanche

Le président russe et son ministre des Affaires étrangères pourraient être interdits du territoire américain, prévient la Maison Blanche.

Le gouvernement américain met aussi en garde les Russes contre toute attaque visant directement le président ukrainien Volodymyr Zelensky, un « acte atroce » selon lui.

21:41

Deux usines Volkswagen à l'arrêt par manque d'approvisionnement

Début mars, le groupe Volkswagen va interrompre pour quelques jours la production dans deux usines allemandes par manque d'approvisionnement de la part de fournisseurs ukrainiens. Plus tôt dans la journée, le patron Herbert Diess a exprimé sur Twitter sa « grande inquiétude et consternation » face à « l'attaque contre l'Ukraine », se disant « convaincu qu'une solution durable ne peut être trouvée que sur la base du droit international. »

21:29

Mieux comprendre les sanctions européennes contre la Russie

Les vingt-sept pays de l’Union européenne ont adopté un ensemble de sanctions, principalement économiques, pour répondre à l’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine, lancée dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais seront-elles suffisantes et efficaces ? Les réponses à vos questions sont disponibles dans cet article.

21:23

En Géorgie, des milliers de manifestants rassemblés en soutien à l'Ukraine

Près de 30 000 personnes se sont rassemblées ce soir sur l'artère principale de Tbilissi, dans un élan de solidarité avec l'Ukraine.

21:20

Sanctions contre les Russes : Le Pen et Zemmour craignent des conséquences pour les Français

La candidate RN à la présidentielle Marine Le Pen a appelé à « ne pas traiter par-dessus la jambe » les conséquences potentiellement « terrifiantes » sur le pouvoir d'achat des Français que pourraient avoir les sanctions contre la Russie.

« En elles-mêmes », ces sanctions « seront inefficaces » et « toucheront » les « intérêts » français, a affirmé de son côté le candidat Reconquête! à la présidentielle Eric Zemmour. « Alors que nous sortons à peine de la crise sanitaire, le prix du gaz va exploser, le prix du baril d'essence va augmenter, le prix des céréales va s'envoler ! », s'est-il alarmé.

21:16

Sanctionnées, les banques russes tentent tant bien que mal de subsister

Dans un communiqué commun, les banques Sberbank, VTB, Alfa Bank et Otkrytié (parmi les plus grandes du pays) affirment que malgré leur « sérieuse concurrence », elles sont « aujourd'hui solidaires » afin d'assurer « le fonctionnement ininterrompu de l'ensemble du marché financier ».

« La communauté bancaire est préparée à différents scénarios : nous avons suffisamment de liquidités pour satisfaire la demande, il n'y a pas de restrictions pour le retrait d'espèces, que ce soit dans les distributeurs automatiques ou dans les bureaux des banques », se sont-elles efforcées d'assurer, alors que l'on a pu voir des queues dans des guichets de Moscou, certains épuisant leurs liquidités.

21:11

ONU : un vote condamnant Moscou attendu au Conseil de sécurité

Les quinze membres du Conseil de sécurité de l'ONU se réunissent ce soir pour voter sur un projet de résolution des Etats-Unis et de l'Albanie condamnant l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le texte réclame aussi un retrait immédiat des troupes russes.

Ce projet de résolution très ferme est placé sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies, qui permet un recours à la force pour le faire appliquer. Mais le texte est voué à l'échec, en raison du droit de veto de Moscou.

20:59

Après l'UE, le Royaume-Uni gèle les avoirs de Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov

Le Trésor britannique a ajouté les deux hommes à sa liste des entités et individus ciblés par des sanctions à la suite de l'offensive russe en Ukraine.

20:58

Washington fustige la proposition de pourparlers de Moscou

Les Etats-Unis ne pensent pas que Kiev devrait accepter l'offre de Moscou d'ouvrir des négociations avec l'Ukraine, car discuter sous la menace « n'est pas de la vraie diplomatie », défend le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price. « Nous voyons que Moscou suggère que la diplomatie se tienne sous la menace des armes, alors que les bombes, les tirs de mortiers, l'artillerie de Moscou prend des civils pour cible », dénonce-t-il.

20:57

Londres : les représentations du Ballet du Bolchoï annulées

Le Royal Opera House à Londres a annulé des représentations du réputé Ballet du Bolchoï prévues cet été, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Ce n'est pas la première décision touchant le monde de la culture russe. Réputé proche du président russe Vladimir Poutine, le célèbre chef d'orchestre russe Valéry Guerguiev a été déprogrammé vendredi du festival La Prague de Dvorak (Dvorakova Praha) où il devait diriger l'orchestre philharmonique de Munich en septembre. Jeudi, il avait pour les même raisons été remplacé au pied levé pour une série de concerts au Carnegie Hall de New York.

20:54

Suspension de la Russie du Conseil de l'Europe : la Turquie s'est abstenue

Lors du vote visant à suspendre la Russie du Conseil de l'Europe, Ankara s'est abstenu, indique le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Casuvoglu. « Nous ne voulons pas couper le dialogue » avec la Russie, explique-t-il.